Le Blog

Table ronde « Energie, écologie, développement durable »

janvier 25th, 2010 dans Agenda, Innovation, Technicien.com par Lola Marc - Webmestre

Dans le cadre du Forum franco-russe des étudiants pour l’Année « France-Russie 2010 », les 25 et 26 janvier 2010, l’Université Paris-Dauphine organise en partenariat avec l’Université d’état d’économie et de finances de Saint Petersbourg et l’Université Pierre Mendès France de Grenoble (UPMF) une table ronde intitulée « Energie, écologie, développement durable », mardi 26 janvier prochain, de 10h00 à 12h00, à l’Université Paris-Dauphine.

A partir d’une étude comparée de la situation énergétique en France et en Russie présentée par des étudiants russes et français (conférence de 10h30 à 11h00), les intervenants s’attacheront à comprendre et à analyser la notion d’efficience énergétique, les politiques énergétiques dans les deux pays, les facteurs économiques et industriels déterminant la formation de la demande de ressources énergétiques des acteurs nationaux, les difficultés à atteindre l’efficience énergétique au niveau national et les moyens de les surmonter.

La deuxième partie de la table ronde intitulée « La coopération des acteurs dans le secteur énergétique et son effet social » (de 11h00 à 11h30) s’attachera à présenter les acteurs du domaine de l’énergie, leurs fonctions, comportements et coopération, la dimension internationale à travers les impacts des accords internationaux sur les stratégies des acteurs, les projets franco-russe dans le secteur de l’énergie et des exemples pratiques : le projet Energie d’un quartier nouveau du quartier Bonne à Grenoble.

Programme

L’association « Elles bougent » revendique plus de 2000 membres

décembre 15th, 2009 dans Associations d'ingénieurs, Emploi, Le Mag de Jobingénieur par Lola Marc - Webmestre

L’objectif de l’association « Elles bougent » est de faire découvrir les métiers passionnants d’ingénieures et techniciennes au plus grand nombre. L’association revendique plus de 2000 membres, avec un calendrier d’évènements et un site Internet démontrant un réel dynamisme.

L’association valorisent des parcours de femmes ingénieures, chefs d’entreprises, ou occupant des postes à haute responsabilité pour promouvoir une meilleure parité hommes-femmes et inciter les grandes entreprises à recruter plus de femmes.

Des visites en entreprise sont aussi organisées visant à mettre en relation les grandes entreprises de l’hexagone avec de futures candidates ingénieures ou techniciennes.

Exemple des rencontres planifiées en janvier 2010 :

- 13-01-2010 – Visite/rencontre sur le site d’Airbus à Toulouse (Groupe EADS) (Toulouse)

- 04-02-2010 – Visite /Rencontre sur le site R&D BOSCH à Saint Ouen (Saint-Ouen )

« Jeunes filles, femmes ingénieures, techniciennes et passionnées, établissements d’enseignement supérieur, entreprises et groupements professionnels, « Elles bougent » vous ouvre ses portes ! »

Elèves en 1ère ou terminale S, étudiantes en classe préparatoire, scientifique, BTS, IUT, licence, master, femmes ingénieures en activité, entreprises, écoles, universités, vous pouvez rejoindre et profiter des initiatives de l’association.

Le site internet de l’association, bien conçu permet de se tenir informer des prochains évènements et de découvrir un contenu éditorial bien conçu autour de l’insertion des femmes dans le monde de l’ingénierie (présentation de métiers, des marraines, des grandes rencontres…)

- Site officiel de l’association « Elles bougent »

Bélénos, voiture solaire de Polytech Clermont, arrive 13eme au World Solar Challenge

décembre 15th, 2009 dans Ecoles d'ingénieurs, Formation, Innovation par Lola Marc - Webmestre

Une équipe de 10 étudiants et de deux professeurs de génie physique de Polytech Clermont-Ferrand a participé au World Solar Challenge en Australie. Le but, traverser l’Australie du nord au sud en une semaine et avec pour seul carburant le soleil !

L’équipe de la voiture solaire Bélénos est arrivée 13eme sur 31 concurrents au World Solar Challenge en Australie.

« C’est une très belle performance. En effet, très peu d’écoles et/ou d’universités dans le monde avait osé s’affronter à un tel défi. Polytech Clermont-Ferrand était l’une des deux seules écoles d’ingénieurs françaises à concourir. » Précise le communiqué de presse du site du réseau Polytech.

Les conditions d’ensoleillement particulièrement favorables tout au long de la semaine ont permis à l’équipe de franchir la ligne d’arrivée samedi 31 octobre à 13h (heure locale), au terme d’un périple de 3 021 km à travers le désert australien.

En savoir plus :

- sur la voiture solaire Belenos
- sur la course en Australie

Agenda des salons emploi en décembre 2009

novembre 27th, 2009 dans Agenda, Emploi, Salons par Lola Marc - Webmestre

De l’emploi responsable, au secteur naval en passant par le salon des écoles d’ingénieurs en région atlantique, voici le calendrier des salons de recrutement de décembre susceptibles d’intéresser les ingénieurs en recherche d’emploi.

Liste des salons emploi de décembre 2009

- Forum Atlantique

Le Forum Atlantique, créé il y a plus de 20 ans, est devenu une référence grâce aux efforts des 6 écoles d’ingénieurs co-organisatrices (Ecole Centrale de Nantes, ENITIAA, Ecole des Mines de Nantes, Polytech’Nantes, ICAM, Ecole Supérieure du Bois). Le Forum Atlantique est un salon de rencontre entre étudiants et entreprises. La 17ème édition aura lieu le 9 décembre 2009 à la Cité Internationale des Congrès de Nantes Métropole.

Dates : 09/12/2009
Lieu : NANTES, Cité Internationale des Congrès de Nantes Métropole
Horaires : 9h30 à 17h30
Plus d’information

9 & 10 dec – SALON DE L’EMPLOI RESPONSABLE

- Le salon de l’emploi responsable

2008 fut une année charnière pour le Salon de l’Emploi Responsable : avec plus de 12.600 visiteurs, des milliers de CV récoltés par les exposants et la mixité des profils de chercheurs d’emploi visiteurs, le Salon de l’Emploi Responsable a su répondre au défi de recrutement du secteur de l’Economie Sociale et Solidaire. Nous souhaitons mettre en avant cette année le dynamisme du secteur de l’Economie Sociale et Solidaire en plaçant ce salon sous le signe de l’innovation. Inscription gratuite mais obligatoire.

Dates : 09/12/2009 au 10/12/2009
Lieu : Paris, Espace Champerret – Paris
Horaires : Le 9 de 10h à 19h – le 10 de 10h à 18h
Plus d’information

- Forum de recrutement Orléans

Le Jeudi 10 décembre 2009 de 99H30 à 17 heures se tiendra au Parc des Expositions d’Orléans un salon généraliste.

Dates : 10/12/2009
Lieu : Parc des Expositions – Orléans
Horaires : de 9h30 à 17h
Plus d’information

- Salon grandes écoles de commerce et d’ingénieurs

Bienvenue à cette 21e édition du Salon de l’Etudiant, spécial grandes écoles de commerce et d’ingénieurs. Cette année, l’Etudiant innove en dédiant une demi-journée aux élèves des classes prépas, en leur proposant des conférences uniques.

Dates : du 11/12/2009 au 13/12/2009
Lieu : Espace Champerret à Paris
Horaires : Vendredi de 14h à 18h, samedi de 10h à 18h et dimanche de 10h à 17h.
Plus d’information

- Salon des Formations et des Métiers de l’Environnement

Face à l’importance et aux enjeux économiques liés à l’environnement au sens large, l’Etudiant organise cette deuxième édition du salon des formations et des métiers de l’environnement.

Dates : 12/12/2009 et 13/12/2009
Lieu : Espace Champerret – Pavillon B
rue Jean Oestreicher
75017 Paris
Horaires : De 10h à 18h le samedi et de 10h à 17h le dimanche.
Plus d’information

- Forum de recrutement Tours

La 17 décembre 2009 de 10 heures à 18 heures se tiendra à Tours un forum de recrutement régional au Centre de congrès Le Vinci, 26 boulevard Heurteloup.

Dates : 17/12/2009
Lieu : Centre de congrès – Tours
Horaires : de 10 heures à 18 heures
Plus d’information

Et aussi…

- Train de l’Orientation à STRASBOURG

A quai dans votre ville le temps d’une journée, le salon réunit des entreprises et des institutions, des établissements de formation en commerce et gestion, des écoles d’ingénieurs, de communication, des écoles artistiques, des universités…

Le 5 decembre 2009 à la Gare SNCF
Organisateur : L’ETUDIANT

- Train de l’Orientation à NANCY

A quai dans votre ville le temps d’une journée, le salon réunit des entreprises et des institutions, des établissements de formation en commerce et gestion, des écoles d’ingénieurs, de communication, des écoles artistiques, des universités…
Le 6 decembre 2009 à la Gare SNCF
Organisateur : L’ETUDIANT

Salon Européen de l’Ingénieur le 24 novembre 2009 au CNIT

novembre 17th, 2009 dans Emploi, Salons par Lola Marc - Webmestre

Vous cherchez un emploi ? Le Salon Européen de l’Ingénieur, organisé par l’APEC, se déroulera le 24 novembre 2009 au CNIT, Paris la Défense. Un salon qui reste le rendez-vous annuel incontournable du recrutement et de la gestion de carrière des ingénieurs.

Le Salon Européen de l’Ingénieur permet aux candidats de :

- Rencontrez plus de 40 entreprises qui recrutent.
- Retrouvez plus 2000 postes à pourvoir en France et à l’international.
- Bénéficier de conseils personnalisés d’experts en gestion de carrière :
- Plusieurs ateliers de 30 minutes pour mieux préparer vos entretiens et votre prospection au salon.
- Des consultants à votre disposition toute la journée sur le stand Apec pour des conseils individuels.

Comment participer ?

En vous inscrivant à partir du 19 octobre 2009 :

- Votre recevrez votre badge d’entrée au salon par e-mail.
- Vous aurez accès aux entreprises sur leur stand et aux conseils de l’Apec (lors des conférences ou en individuel sur le stand Apec)

CNIT – Paris-La Défense, niveau -3 (Hall Pierre & Marie Curie) – mardi 24 novembre 2009.

Si vous rencontrez des difficultés pour vous inscrire, n’hésitez pas à contacter le Centre de relations clients de l’Apec : 0 810 805 805.

Pour plus d’informations visitez le site officiel du salon.
Découvrez aussi la liste des 52 entreprises participantes.

Démarche HANDICADRES®

Les entreprises participantes aux événementiels de recrutement de l’Apec ont la possibilité de rendre visible leur engagement dans des politiques actives en faveur de l’accès à l’emploi des cadres en situation de handicap.

Elles mettent en avant leur engagement dans la présentation de leur entreprise sur apec.fr et seront identifiables le jour de l’événement.

Fête de la Science du 16 au 22 novembre 2009

novembre 17th, 2009 dans Agenda, Innovation, Salons par Lola Marc - Webmestre

La 18e édition de la Fête de la Science se déroule du 16 au 22 novembre 2009. sur le thème « Aux origines de la vie et de l’univers : quelles évolutions, quelles révolutions ? » en lien avec l’Année Mondiale de l’Astronomie (AMA 2009) et avec le bicentenaire de la naissance de Charles Darwin.

Une fête partout, pour tous et pour toutes les sciences Rendez-vous incontournable des curieux et des passionnés de sciences, La Fête de la Science est une manifestation ouverte, gratuite et conviviale. L’objectif premier est de susciter la rencontre entre le public et les chercheurs, ingénieurs et techniciens.

Chercheurs, enseignants, entreprises, musées…, vont partager avec petits et grands leur enthousiasme pour les sciences et techniques à travers expériences, animations, conférences, spectacles, portes ouvertes…, soit plus de 3000 animations et près de 80 Villages des Sciences.

Sciences de la vie et de l’univers, sciences de l’ingénieur, mathématiques et sciences physiques, sciences humaines et sociales, environnement et développement durable, nanotechnologies… toutes les sciences sont au programme.

La remise du prix « Le goût des sciences » le samedi 21 novembre clôturera la 18e édition de la Fête de la Science. Ce prix vise à valoriser la communauté scientifique et à faire comprendre au plus grand nombre l’enjeu de ses travaux.

La Fête de la Science, c’est :

- Une occasion de découvrir le travail des scientifiques et les métiers de la recherche
- Un moment unique pour s’informer et poser des questions en direct
- Une opportunité pour les jeunes de se découvrir passions et vocations
- Un foisonnement d’ateliers, d’animations, d’expositions, de débats, de conférences, de films
- Des initiatives originales : théâtre, musique, cinéma et même gastronomie, se conjuguent avec chimie, biologie, mathématiques pour placer les sciences au coeur de la culture !

La réussite de la Fête de la Science c’est également les partenaires et acteurs qui se mobilisent plus nombreux chaque année : organismes de recherche, universités, collectivités territoriales, entreprises, CCSTI (centres de culture scientifique, technique et industrielle), muséums, musées, conservatoires, milieu scolaire et milieu associatif. La liste complète des manifestations est disponible sur le site www.fetedelascience.fr

Grandes écoles : la presse, la CDEFI et Valérie Pécresse

novembre 12th, 2009 dans Ecoles d'ingénieurs, Emploi, Formation, Le Mag de Jobingénieur par Lola Marc - Webmestre

Dialogue entre Valérie Pécresse et les grandes écoles

Alors que Paul jacquet, président de la Conférence des écoles françaises d’ingénieurs, interpelle Valérie Pécresse par lettre interposée, la presse s’intéresse à l’avenir des Grandes Ecoles. Paul Jacquet revient sur les déclarations de la ministre dans le quotidien la Tribune daté du 29 septembre 2009.

Il déplore le manque d’information des 40 écoles d’ingénieurs placées sous la tutelle du ministère sur la question de la répartition des moyens. Il regrette également le manque de valorisation de ces établissements et des écoles d’ingénieurs en général qui représentent deux tiers des effectifs de grade de masters en sciences et technologie.

M. jacquet : « Plus généralement, je vous disais que votre silence atteint incidemment l’ensemble des écoles françaises d’ingénieurs, qu’elles soient publiques et de toutes tutelles ou bien privées. Comment en effet imaginer faire un bon en avant scientifique et technologique à notre pays en ignorant avec autant de constance le pan de notre enseignement supérieur qui en est évidemment le plus concerné ».

Le Monde de l’éducation « Grandes écoles un modèle en danger »

Le Monde de l’éducation en date du 10 novembre revient sur les propos récents des représentants des grandes écoles françaises : « M. Jacquet prévient du « malaise croissant ressenti par [les] directeurs et qu’ils identifient au mieux comme un constant désintérêt de [sa] part ». C’est d’autant plus incompréhensible, poursuit-il, qu’ »au cours des dix dernières années, les effectifs de l’enseignement supérieur français n’ont eu de cesse de décroître [– 15 % entre 1998 et 2008], alors même que sur la même période, les effectifs des écoles progressaient de 12 % ».

Pierre Tapie, nouveau président de la Conférence des grandes écoles (CGE), n’a rien dit d’autre en cette rentrée. Alors que les quelque 440 écoles françaises forment 40 % des étudiants français au niveau mastères, il serait temps que l’Etat les aide à surmonter leurs difficultés financières. En clair : « Occupez-vous de nous ! »

Valérie Pécresse étant sortie du sérail (HEC, puis ENA), ce serait la moindre des choses… Cependant, les temps changent. La mondialisation de l’enseignement supérieur et la crise économique sont passées par là. Si les grandes écoles font toujours en France figure de formation d’excellence, ce nouvel environnement les oblige aujourd’hui à changer. »

Pour s’adapter, ce ne sont pas les atouts qui manquent. Avec leur formation professionnalisante, leur pédagogie souvent innovante, leur bon taux d’insertion professionnelle, leur chance – dénoncée par les uns, louée par les autres – de sélectionner leurs étudiants et leur savoir-faire en matière de partenariat avec les entreprises, elles ont toutes les cartes en main.

Mais, voilà, les grandes écoles ont aussi un lourd passif. Ces dernières années, les essais et les prises de position critiques pleuvent contre un système qui a du mal à s’ouvrir à de nouveaux publics, qui formate et reproduit les élites, et qui mène peu de recherches.[]

En effet, « sous le double effet de la mondialisation de l’enseignement supérieur et de la concurrence, traduite par les grands classements internationaux, nous assistons à une homogénéisation des formes institutionnelles et une standardisation des diplômes. L’université est aujourd’hui le modèle par excellence, et les masters et PhD [le doctorat version anglo-saxonne], sont les offres standardisées », schématise Cyrille Van Effenterre, le délégué de Paritech, pôle de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) rassemblant douze des plus grandes écoles d’ingénieurs parisiennes.

Qu’elles soient multidisciplinaires, monodisciplinaires, ou de technologie, les universités sont la norme dans le monde. Les écoles ne peuvent le nier. Si, pour la CGE, les grandes écoles sont déjà en soi de petites universités, le temps est au regroupement sous une même bannière des écoles et des universités. De fait, insiste Pierre Tapie, « la distinction université-grande école est aujourd’hui obsolète » ; les écoles proposent des diplômes communs avec les universités, quand ces dernières ouvrent des classes préparatoires aux grandes écoles… »

L’inquiétude principale des grandes écoles à travers leur porte parole M. Jacquet est avant tout l’absence d’un message clair et d’une stratégie du gouvernement sur ce nouvel équilibre a trouver entre universités et grandes écoles.

- Le Monde – 10/11 – Grandes écoles un modèle en danger
- la Tribune – 29/09 – Valérie Pécresse : « il faut trois grands pôles universitaires à Paris »

Classement 2009 des entreprises préférées des élèves ingénieurs

novembre 5th, 2009 dans Associations d'ingénieurs, Ecoles d'ingénieurs, Emploi par Lola Marc - Webmestre

Universum Communications publie annuellement un classement des entreprises préférées des étudiants des écoles d’ingénieurs et de commerce. Le sondage 2009 analyse les réponses de 120 000 étudiants issus de 11 pays et propose ainsi un classement des 50 employeurs les plus attractifs au monde. 800 entreprises sont présélectionnées.

Le sondage français évalue environ 17 000 réponse divisées par domaines d’études. Le commerce, l’ingénierie, les sciences naturelles et la santé.

En 2009, les 25 entreprises en tête du classement des élèves ingénieurs français sont les suivantes :

1 EADS
2 Veolia Environnement
3 EDF
4 Areva
5 Thalès
6 Google
7 Dassault Aviation
8 Total
9 GDF Suez
10 Vinci
11 Alstom
12 PSA Peugeot Citroën
13 BMW
14 Air France
15 L’Oréal
16 SNCF
17 Bouygues Construction
18 Renault
19 Safran
20 Dassault Systèmes
21 Microsoft
22 IBM
23 Bombardier
24 Orange
25 Eiffage

Emploi des séniors : le gouvernement se mobilise

novembre 5th, 2009 dans Emploi par Lola Marc - Webmestre

Le secrétaire d’Etat à l’emploi Laurent Wauquiez accompagné de son ministre de tutelle Xavier Darcos ministre du travail, se mobilisent en faveur de la non-discrimination et la garantie de l’égalité des chances à l’égard des seniors.

Alors que l’agenda de Lisbonne fixait un objectif de 50 % de taux d’emploi des personnes âgées de 55 ans et plus, il ne serait que de 38 % en France, contre 46 % en Europe. La France est un mauvais élève face à des pays comme la suède qui dont le même taux se situe autour de 70%.

Pour y remédier, la loi de Finances pour 2009 prévoit une obligation pour les entreprises de plus de 50 salariés de mettre en place un accord ou un plan d’action en faveur de l’emploi des seniors et, pour les entreprises entre 50 et 300 salariés.

la loi sera applicable dès début 2009, il reste donc deux mois à ces entreprises pour conclure un accord si elles veulent échapper à la pénalité financière prévue par la loi de décembre 2008. « Une pénalité de 1% de la masse salariale en cas de manquement à cette obligation » a rappelé Xavier Darcos mardi dernier.

« Le but n’est pas de mettre tout le monde sous la même toise mais que tout le monde joue le jeu. Le dispositif est assez facile et souple », a souligné Laurent Wauquiez, réaffirmant que « le but est de n’avoir aucune pénalité mais de créer un électrochoc ».

BTP : une nouvelle filière spécialisée d’ingénieurs en « énergie positive »

octobre 26th, 2009 dans Uncategorized par Lola Marc - Webmestre


En France, le secteur résidentiel et tertiaire consomme 46% de la consommation de l’énergie finale nationale. Il apparait donc urgent d’inverser la tendance en matière de consommation énergétique des bâtiments.

Selon energiepositive.info, en construction neuve, la consommation énergétique des logements a été divisée par 4 depuis 1974 grâce aux réglementations successives.

Le grenelle de l’environnement a poursuivi dans cette direction :

- La norme « basse consommation » sera imposée à partir de 2010 pour les bâtiments publics, et 2012 pour le privé. Elle fixe une consommation inférieure à 50 kWh par an et par m².

- En 2020, la construction devra être à énergie positive. Un bâtiment devra donc consommer moins d’énergie qu’il n’en produit.

L’objectif est de réduire la consommation énergétique du bâti existant de 38% en 2020. Ces décisions ont été annoncées dès 2008 par Jean Louis Borloo suite au premier grenelle de l’environnement.

Le secteur BTP va donc devoir s’adapter très rapidement. L’Ecole des Mines de Douai estime le besoin annuel d’ingénieurs dans le domaine de la thermique du bâtiment à 250 pendant plusieurs années. C’est pourquoi elle vient d’ouvrir une nouvelle spécialisation de son option Génie Energétique sur le thème du « bâtiment à énergie positive ».

Cette nouvelle filière sera suivie par 12 élèves-ingénieurs. « Les étudiants formés à l’énergie positive seront aussi compétents sur les bâtiments à basse consommation », précise Bernard Baudoin, responsable du programme.

Dans un article publié récemment par le Figaro sur cette nouvelle filière, le responsable du programme est plus que confiant sur l’avenir de cette nouvelle filière : « Nos étudiants sont très attendus à la sortie. Certaines entreprises nous contactent déjà pour recruter des stagiaires []. Et, compte tenu des besoins de compétences dans le domaine, ils pourront peut-être faire monter les enchères en termes de salaire… »

Cette formation est soutenue par plusieurs entreprises ayant exprimé leurs besoins dans ce domaine. Les intervenants ont été choisis pour leur expérience, leur pédagogie et leur reconnaissance au niveau national.

Une initiative louable qui démontre la capacité des écoles d’ingénieurs à s’adapter au marché de l’emploi et plus particulièrement au secteur prometteur du « green business » et du développement durable.

- Sources : École des mines de Douai & le Figaro