Le Blog

Le meilleur Job du monde

avril 20th, 2009 dans Le Mag de Jobingénieur par Lola Marc - Webmestre

Dans le cadre d’une campagne de promotion, l’Etat australien du Queensland, propose « le meilleur job du monde », ou comment mixer promotion touristique et RHs.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’une campagne destinée à préserver l’industrie touristique du Queensland, qui pèse 18 milliards de dollars, pendant la crise économique actuelle.

bestjobworld

Le Job, gardien d’une île paradisiaque pour un salaire de 150 000 dollars australiens (76 000 €), consiste aussi à jouer le promoteur touristique.

Le gardien aura pour mission de nettoyer la piscine, lire le courrier ou encore alimenter un blog avec photos et vidéos, dixit le véritable profil de poste diffusé sur le site officiel.

«Il faudra aussi de temps en temps parler aux médias de ce qui se passe sur l’île. Les candidats ne doivent donc pas être trop timides, ils doivent aimer la mer, le soleil, les activités de plein air.», a déclaré le Premier ministre par intérim du Queensland, Paul Lucas.

A ce jour, 16 finalistes ont été sélectionnés, dont Ben, un français de Lyon, étudiant en marketing.

Les candidats devront se rendre sur l’île pour la sélection finale du 3 au 6 mai 2009.

Pour une description complète du job et des finalistes, rendez-vous sur le site officiel : http://www.islandreefjob.com

La revue de presse des ingénieurs

avril 15th, 2009 dans Emploi, Opinion par Lola Marc - Webmestre

En mars, la Tribune révèle ce que les ingénieurs constatent depuis déjà quelques mois, l’emploi des cadres s’est effondré en France. A titre de baromètre, le volume des offres d’emploi publiées par l’Apec (association pour l’emploi des cadres) aurait chuté de 33% en février par rapport à février 2008. Tous les secteurs seraient touchés, avec une baisse encore plus importante pour le moteur de l’économie durant ces dernières années, l’informatique, avec 40% d’offres en moins sur le site emploi sus-mentionné.

Les analyses et les chiffres varient. Métro semble plus rassurant. Le 30 mars dernier, le gratuit titrait « Informatique : le secteur ne cède pas à la panique ». Malgré la crise, la filière « maintient son taux de chômage en dessous des 5%… »

Mais alors qui recrute encore des informaticiens ? Toujours selon Métro ce serait les petites entreprises : « Les SSII, et notamment les plus petites d’entre elles (moins de 250 salariés) qui, en volume, représentent plus 80% du secteur. Par exemple, d’ici à la fin de l’année, Venedim, SSII spécialisée dans le stockage et la virtualisation des données, recrutera 50 consultants spécialisés en informatique, de bac + 2 à bac + 5. Les salaires d’embauche oscillent entre 35 000 et 80 000 euros brut par an, en fonction de l’expérience du candidat. […] »

Toutes les régions ne sont pas touchées équitablement. La région PACA par exemple, fortement industrialisée avec le bassin de Fos-sur-mer et le Port Autonome de Marseille, multiplie les annonces de chômage partiel et d’usines en baisse de production ou temporairement stoppées. Les ingénieurs, souvent aux commandes des chaines de production, sont eux-aussi concernés.

Selon Ouest France, certaines régions comme la Normandie, prévoit une chute des embauches de cadres de l’ordre de 31% en 2009.

Jobingénieur – n’étant pas encore présent début 2008 – n’est donc pas en mesure de publier un comparatif sur les tendances du marché de l’emploi des ingénieurs. Cependant les résultats de notre sondage en ligne sont aussi plutôt alarmistes sur la crise et la situation professionnelle des ingénieurs.

Sur 112 votants, 70% des ingénieurs annoncent déjà en subir les conséquences. Seuls 12% ne seraient pas concernés.

En matière de secteurs, même disparités, les marchés innovants se portent bien et continuent d’embaucher. Comme expliqué dans cet article du Figaro sur les nouveaux emplois de l’agriculture verte :

« Étienne Vitret en est l’illustration vivante. Son diplôme d’ingénieur agronome de l’ESA en poche (École supérieure agricole d’Angers), ce fils d’agriculteurs de l’Indre, décroche son premier job en 1998 dans un bureau d’études à Caen spécialisé dans les énergies biomasses, comme le chauffage au bois.[…] En 2005, […] il devient directeur du syndicat Smictom Vals Aunis qui emploie une centaine de personnes. Il garde son salaire de la région parisienne, 3 400 euros net, mais bénéficie d’une meilleure qualité de vie. »

Enfin, de nombreuses entreprises continuent d’annoncer des recrutements cadres importants. L’Usine Nouvelle fait le point dans un article intitulé « Les entreprises qui recrutent en 2009 » publié en date du 12 février : « Malgré un contexte économique peu favorable, les groupes industriels et de services aux entreprises de plus de 2000 salariés recrutent : près de 110000 CDI prévus en France pour 2009. On les trouve surtout dans l’environnement, les transports et l’énergie.[…]« 

- La Tribune – 18/03/2009
En février, l’emploi des cadres s’est effondré en France

- Métro – 30/03/2009
Informatique : le secteur ne cède pas à la panique

- Ouest France
Normandie : coup de frein sur l’emploi des cadres

- L’Usine Nouvelle – 12/02/2009
Les entreprises qui recrutent en 2009

La revue de presse des ingénieurs Jobingénieur – Edineos SAS

Archives :
- La revue de presse de février 2009